logo_ores_et_audace

Trek en Islande | Packing Guide

10/jours en autonomie

Partir en autonomie à travers le désert islandais, nécessite de faire des choix quant au portage. À partir de 10 jours sans possibilité de ravitaillement, chaque gramme compte. Pour autant, il ne faut jamais négliger la sécurité. Nous vous proposons ce petit guide pour vous aider à faire des choix judicieux. Dans cet article, vous trouverez une liste exhaustive de nos équipements pour un trek en Islande et quelques conseils pour mieux vous préparer.

Si nous avons tenté d’être le plus précis possible sur ce que nous avions dans nos sacs dans cet article, il faut évidemment garder en mémoire que chaque situation est unique. Nous vous invitons donc à lire le récit de notre Traversée de l’Islande en autonomie. Cela vous aidera peut-être à comprendre certains de nos choix. De nombreux équipements se retrouvent dans notre article sur nos équipements de randonnée. Vous y trouverez une description plus détaillée des certains items. 

AVANT DE CHARGER VOTRE SAC, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS !

Où ? Quand ? Combien de temps ? Quelle météo ? À combien d’altitude ? Avec qui ? Y a-t-il des dangers particuliers ? Voilà quelques questions à se poser avant tout départ en expéditions et aventures pour ne pas être surpris une fois sur place.

Voici quelques questions qui nous ont permise de créer cette liste d’équipements pour un trek en Islande :
  • Où : Centre de l’Islande
  • Quand : Début septembre
  • Combien de temps : 14 jours et 13 nuits en autonomie
  • Météo : Temps très changeant, parfois très humide. Max en journée 7 °C | Minimum la nuit -5 °C
  • Altitude : Maximum altitude négligeable
  • Avec qui : 2 personnes expérimentées
  • Note de parcours : Passage dans des gués | possibilité de chutes de neige
  • Terrain : plat, rocailleux, sable

- FAQ -

LES ÉQUIPEMENTS POUR UN TREK EN ISLANDE

  • Pourquoi choisir un réchaud à gaz "optimisé'' ?

Nous avons beaucoup réfléchi avant d’investir autant d’argent dans ce réchaud MSR WindBurner® Duo Stove System 1.8 L. Avec des conditions comme l’Islande, je ne saurais que vous recommander de sauter le pas. Entre les températures négatives et le vent très fort, un réchaud traditionnel (comme notre ancien) consomme énormément de gaz et met bien plus de temps à chauffer.

  • Quel type de tente prendre en Islande ?

 Même si de nombreux exemples nous montre qu’il est possible de voyager en Islande avec des tentes minimalistes, l’autoportante est un vrai confort quant à la diversité des terrains (sable, dalle, etc.). Notre choix s’est porté vers notre MSR Hubba Hubba™ NX. Néanmoins, nous vous suggérons d’investir dans une tente quatre saisons qui permet d’être milieu isolé et de supporter les rafales des plaines islandaises. Certes plus lourde qu’une deux saisons, ce type de tente vous permettra d’aller plus loin dans vos expéditions.

  • Pourquoi prendre des piquets de tente adapte au terrain ?

La question parle d’elle-même ! Bivouaquer dans le désert suggère des piquets adaptés au sable. Nous sommes partis avec un lot de piquets ultra-light Ferriano. Dès notre premier bivouac, nous nous sommes rendus compte que le sol était meuble. Même lorsqu’il y a un peu de végétations, la seconde couche de terrain est un mélange de sable et de terre sèche. Impossible à tasser. Opté pour des modèles de piquets pour sable ou neige. Si vous ne souhaitez pas investir dans un set complet, faites un mixte.

  • Le filtre à eau est-il essentiel ?

Sur la question du filtre, il y a deux écoles. Nous avons choisi d’emmener notre filtre Sawyer MINI et de purifier toute l’eau que nous avons bu (hors cuisson). Certes, l’eau de l’Islande est réputée pour sa pureté, mais elle est également chargée en sédiments et impuretés. Ensuite, il ne faut pas oublier que l’eau des gués provient presque directement des glaciers. Elle contient donc peu de sels minéraux essentiels à l’organisme. On dit qu’elle est déminéralisée. En boire en trop grande quantité peut donc causer des maux de ventre ou des troubles digestifs. Beaucoup de personnes ne voient pas l’intérêt des filtres et l’on trouve vraiment tous les avis sur internet. Nous avons préféré ne pas prendre de risque. La seule chose absolument essentielle, c’est de ne pas boire l’eau si elle est trop froide !

  • Pourquoi prendre chaussons en néoprènes de plonger ?

Oui, vous avez bien lu ! Nous avons utilisé des chaussons de plonger en néoprènes pour traverser les gués. Contrairement aux sandales, ils ne glissent pas tout en permettant de protéger la plate du pied d’éventuelles pierres coupantes. Ils isolent (un peu) de l’eau glaciale. Enfin, ils sont peu encombrants, légers et pas chers.

  • Comment lutter contre les "midges" ?

La moustiquaire de tête est utile notamment dans la région de Mývatn où il y a une forte concentration de petits moucherons noirs. Ces « midges » vient se coller sur le visage ce qui peut être très dérangeant. Nous en avons rencontré uniquement le premier jour, donc si vous ne souhaitez pas dépenser 15€, il est aussi simple d’acheter un petit filet et de venir le coincer entre son bonnet et son cache-cou. Par contre, si tu restes plus longtemps dans la région de Mývatn, nous te conseillons d’investir.  

  • Faut-il investir dans un matelas isolant ?

Passer une bonne nuit de sommeil, c’est l’assurance d’une journée plus performante. En Islande où les températures peuvent chuter durant la nuit, la question de l’isolation du matelas très importante.  Pour faire vite, le R-value est l’unité de mesure pour la résistance thermique par unité de surface. Plus le R-value est haut, plus tu seras isolé du sol. Le plus souvent, les matelas épais ont un R-value élevé, car l’air emprisonné à l’intérieur isole davantage. C’est le cas de notre matelas Therm-a-Rest NeoAir Xlite qui a un R-value de 4.2. C’est excellent compte tenu de son poids. Évidemment, d’autres facteurs peuvent favoriser cette isolation comme un bon sac de couchage et une bâche isolante sous la tente.  

Bonus | Un drap en soie, c’est quelques degrés de plus pour les nuits fraîches et la peau humide qui ne colle pas sur le tissu du sac de couchage  !

  • Est-ce qu'un sur-pantalon imperméable, c'est too much ?

Oh que non ! C’est tout bonnement le meilleur investissement que nous avons fait pour ce trek. Léger et très pratique à enfiler rapidement, nous le rachèterions sans hésiter !

  • Le poncho de pluie est essentiel !

Oui, c’est moche. Oui, tout le monde a l’air ridicule. Mais, votre Hardshell (même d’excellente qualité) et vos couches inférieures vous en remercions. Rien ne peut arrêter des trombes d’eau si ce n’est ce grand morceau de plastique. On s’en mord encore les doigts de ne pas avoir voulu investir de ces protections. Si vous avez lu notre article sur la traversée de l’Islande à pied, vous savez de quoi nous parlons. Il existe de nombreuses gammes de prix pour les ponchos. Pour une petite randonnée, vous pouvez opter pour un poncho avec un indice d’imperméabilité à partir de 2000 mm. Pour cet effort, pas la peine de vous préoccuper de la respirabilité, mais choisissez un modèle qui couvre bien vos cuisses. Forclaz propose des ponchos pour une vingtaine d’euros dont certain pouvant être porté avec un sac à dos. Dans le cas d’un trek sur plusieurs jours avec une météo incertaine, c’est le moment d’investir ! Nous ne pourrons pas vraiment vous conseiller de modèle, car nous n’en avons testé aucun en condition. 

islande_j6_trek_path_desert_lena_mountain_dark

Nos Équipements pour le trek en Islande

Poids total

//Pourquoi est-il important de peser son équipement ? Tout simplement, car les enjeux ne sont pas les mêmes sur 10 km ou 100 km. Après plusieurs journées de marche, 2 kg de superflue peut être un facteur d’épuisement ou de douleurs supplémentaires. Alors au fur et à mesure des randonnées et expéditions, nous avons appris à alléger nos sacs pour trouver un équilibre entre poids et confort. Voici un résumé des différentes catégories qui viennent constituer notre sac.

- Sac Antoine -

24.4 kg

  • Vêtement jour : 3405 g
  • Équipement général : 3134 g
  • Couchage : 3120 g
  • Vêtement pluie : 557 g
  • Électronique : 2868 g
  • Hygiène : 256 g
  • Équipement nourriture : 934 g
  • Nourriture : 8080 g
  • Eau : 2000 g

Antoine mesure 185 cm.

- Sac Léna -

19.7 kg

  • Vêtement jour : 2160 g
  • Équipement général : 2844 g
  • Couchage : 2490 g
  • Vêtement pluie : 497 g
  • Électronique : 1524 g
  • Hygiène : 898 g
  • Équipement nourriture : 1034 g
  • Nourriture : 6290 g
  • Eau : 2000 g

Léna mesure 177 cm.

Détail de notre materiel pour l'islande

- Équipement à partager

(une unité pour plusieurs personnes)

- Équipement individuel

(une unité par personne)

- Vêtement Antoine -

 

- Vêtement Léna -

islande_j5_lena_marche_brume_bleu_sac_rouge

- Équipements électroniques

J’espère que cet article vous aidera a préparer votre voyage, en Islande ou ailleurs. N’hésitez pas a laisser un commentaire, a nous faire des suggestions ou a nous poser des question !  Enjoy your trip!

Nos Micro-aventures

Nos Expéditions

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *